Des Anna et des Russes...

19:34:00

Signé la casserole à moustache.

L'autre jour, je suis tombé sur une interview d'une photographe anglaise, Anna Skladmann. Elle a l'air d'être surtout connue pour une série de photo où elle a photographié un bon nombre d'enfants de "l'Elite" russe. Et j'ai trouvé cette série assez originale.. disons que c'est pas courant de croiser des photos qui aborde ce thème (ci ce n'est que je n'en avais jamais vu haha). Et en plus je trouve que ça montre vraiment que l'histoire de la Russie et cette espèce de hiérarchie sociale perdure et perdurera encore avec cette nouvelle génération de petits morveux qui ont déjà des domestiques et qui se comporte comme de vrais riches.

> pour voir la série de photo en question : Little Adults
> et l'interview qui est très interessante : Anna Skladmann photographie les enfants de la nouvelle bourgeoisie russe



En plus je trouve la série assez belle, les décors assez somptueux et un coup de coeur pour les photos avec une atmosphère un peu sombre qui rend l'image plus intense je trouve.

> également, son site web : http://www.annaskladmann.com
Bien que je ne trouve pas toutes ses autres photos aussi bien..

Et tomber sur cette série de photo m'a refais penser à un film, ou plus exactement une adaptation cinématographique récente d'un livre de Tolstoï (que je n'ai jamais lu) : Anna Karenine (et le hasard fut que la photographe dont je vous parle juste avant se prénome Anna...).


La synopsis : Russie, 1874, la belle et ardente Anna Karénine jouit de tout ce à quoi ses contemporains aspirent : mariée à Karénine, un haut fonc­tionnaire du gouvernement à qui elle a donné un fils, elle a atteint un éminent statut social à Saint-­Pétersbourg. Au cours d'un voyage à Moscou, elle rencontre la comtesse Vronski que son fils, un charmant officier de la cavalerie, vient accueillir à la gare. Quelques brefs échanges suffisent pour éveiller en Anna et Vronski une attirance mutuelle.

Et la bande annonce..




Un film sorti fin 2012 avec un beau casting (Keira Knightley, Jude Law, Aaron Taylor-Johnson). Mais ce qui m'a surtout marqué dans ce film, c'est la manière dont il est fait...
"Anna Karenine s’ouvre sur la scène d’un théâtre, et pourtant ce n’est pas le théâtre en tant qu’objet qui est représenté ici, mais bien le théâtre de la vie."
 Et en fait ce qui est déroutant c'est ce fameux théatre, ça donne vraiment un genre nouveau et original et il y a également un symbolique de ce théatre.. la scène, les coulisses.. etc. J'ai un assez bon souvenir du film, même si, sans avoir lu le livre, j'ai l'impression que certain élements n'ont pas été assez approfondis et parfois zappé. Mais les décors et les costumes sont vraiment magnifiques..


Et avouez.. que ça peut être sexy un mec à moustache nan?

You Might Also Like

1 commentaires

  1. "Et avouez.. que ça peut être sexy un mec à moustache nan?"
    Oh putain grave ! o_o

    RépondreSupprimer

NOTRE FORUM

http://imagine-art.graphforum.com/

Abonne-toi vieux crouton

NOTRE DEVIANTART

http://imagine-forum.deviantart.com/