Aujourd'hui, on bulle (de BD)

15:47:00

Bonjour les copains,

 Aujourd’hui, on se retrouve pour parler du neuvième art, soit de la bande-dessinée ! Eh oui, il y a quelques semaines, je vous ai proposé de nous présenter une BD de votre choix afin de faire nous faire découvrir ou redécouvrir des ouvrages qui pourraient plaire aux Imaginiens. A la fin de cet article, vous trouverez également une explication sommaire des différences entre les formats de bandes dessinées, car les œuvres qui vont vous être présentées sont très variées.

Place donc aux présentations :

Blast (Tome 1 - Grasse carcasse), présenté par Galitéa. 

Blast est un roman graphique écrit et dessiné par Manu Larcenet édité chez Dargaud.
C'est un récit plutôt noir et il faudra donc vous armer d'une certaine joie de vivre avant d'entamer sa lecture. Pour avoir l'histoire complète il vous faudra vous procurer les 5 tomes. Ils font à peu près 200 pages.

Tout commence dans un commissariat de police où nous retrouvons notre antagoniste principal. Polza Mancini, 38 ans et écrivain. Voilà comment lui-même se décrit : « Je pèse lourd. Des tonnes. Alliage écrasant de lard et d'espoirs défaits, je bute sur chaque pierre du chemin. Je tombe et me relève, et tombe encore. Je pèse lourd, ancré au sol, écrasé de pesanteur. Atlas aberrant, je traîne le monde derrière moi. Je pèse lourd. Pire qu'un cheval de trait. Pire qu'un char d'assaut. Je pèse lourd et pourtant, parfois, je vole. » Il est interrogé par deux flics, qui essayent de ne pas le braquer. Il leur faut des réponses à leurs questions et l'individu en face d'eux semble coopératif. Mais il prend son temps, il raconte pas-à-pas son chemin, son enfance, sa vie. Il semblerait qu'il ait fait quelque chose à une certaine Carole Oudinot. Polza nous raconte, qu'il a vu son père mourant. Cela a déclenché une explosion de sa tête. Le fameux "Blast". Ce Blast est traduit par des moments de couleurs. C'est une sorte de "transe" qui envahit Polza.
A travers cette histoire, nous retrouvons un homme "libre" d'une certaine façon. Un homme qui se met en marge de la société pour se retrouver, pour comprendre qui il est. L'histoire est racontée en huis-clos. Le lecteur avance dans le récit au même rythme que les policiers. Tous sont alors témoins de l'aventure de Polza. Peu à peu l'histoire dévoile le personnage de Polza mais aussi de ses rencontres. Nous ne pouvons échapper à ses paroles, à ses divagations, ses souvenirs pour connaître la vérité.

Vous pourrez aussi trouver une forme de résumé assez intéressante sous format vidéo :


Blast est pour moi un jeu sur la communication. La communication qui comprend de longs moments de pause mais aussi de silence. C'est une recherche de vérité et de compréhension. Vérité qui se cogne à plusieurs facettes des personnages mis en scène. Manu Larcenet nous offre une magnifique histoire ponctuée d'une écriture assez poétique parfois mais aussi très crue. Les images font l'effet d'une petite gifle et le lecteur s'en prendra plein les yeux du début à la fin.

---------------------------------

Age Of Ultron, présenté par Phtalo. 

Age of Ultron (L’Ère d’Ultron en version française) est un comics de Marvel publié en 2013, se séparant en 10 mini-séries. Écrit par Brian Michael Bendis et dessiné par Bryan Hitch.

 La première partie de la BD débute avec les Avengers se battant contre une association de vilains qui expérimentent sur un objet extraterrestre. Ils arrivent à l’activer et Ultron en sort et réussi à fuir. Par la suite, nous voilà projeté dans un futur où tout est en ruines et dans lequel Ultron a éradiqué la majorité de l’humanité. Des robots patrouillent les villes détruites sans relâche, à la recherche de rebelles survivants. C’est dans ce monde que tentent de survivre ce qui reste des héros, parmi lesquels se trouvent Hawkeye, Spider-Man, Luka Cage, Captain America, Iron Man et She-Hulk. Hawkeye part sauver Spider-Man sans l’aval de ses collègues, qui lui en veulent à son retour et craignent que Parker et lui ne soient infectés par Ultron. C’est Emma Frost qui confirmera leur identité et rassurera les sceptiques.
S’en suit une réunion des héros survivants dans le but d’élaborer un plan pour sauver le monde. Tandis que la plupart s’entendent à essayer de trouver Ultron pour le détruire, Wolverine, aidé d’Invisible Woman, décident de remonter le temps d’eux-mêmes afin de tuer Hank Pym, empêchant ainsi la création d’Ultron. Il va sans dire que ses actes modifieront le futur, apportant nos héros dans une nouvelle apocalypse. Ils tenteront alors de corriger le tir tant bien que mal tout au long de l’histoire. Au final, ils parviendront à convaincre le Hank Pym du passé de se laisser un message à lui-même pour créer Ultron, mais avec un dispositif de destruction extérieure. C’est ainsi que de retour à leur époque bien à eux, les Avengers réussiront à détruire Ultron avant même qu’il ne cause la destruction entière de la Terre.

Personnellement, j’ai adoré. Je suis une grande fane de Marvel et je trouve qu’Ultron a une personnalité qui se démarque des autres vilains (ceci se remarquant davantage dans le film). Si jamais vous avez envie d’un bon comics Marvel, je vous conseille Age of Ultron.

---------------------------------

A Redtail's Dream, présenté par Sourpepper. 

A Redtail's Dream est une webcomic réalisée par une jeune femme qui s'appelle Minna Sundberg. Elle l'a commencée en 2011 et l'a terminée en 2013 et contient au total 553 pages.

Les esprits renards chargent leur plus jeune membre "Puppy-Fox" de veiller sur les aurores boréales, une tâche très simple même pour quelqu'un d'aussi peu expérimenté. Et pourtant un village entier va se retrouver bloqué dans une aurore, plongeant tous ses habitants dans un sommeil profond. Puppy-Fox va alors trouver Hannu, un jeune homme associal, et son chien Ville, les deux seuls n'étant pas présents au village au moment de l'accident et étant toujours éveillés, afin qu'ils puissent réparer son erreur. Pour sauver le village, Hannu doit rechercher les personnalités les plus influentes et les aider avec leurs divers problèmes, du plus simple au plus complexe voire même dangereux.

A Redtail's Dream a un univers bien à lui. J'ai beaucoup aimé ce voyage au royaume des rêves, le tout mêlé au folklore finnois (pays de l'auteure). L'histoire se lit comme un Conte de fée : mettez la logique de côté et laissez-vous emporter par le merveilleux et le surnaturel. Les dessins proches de l'aquarelle retranscrivent parfaitement l'univers onirique de l'histoire. On s'attache très vite aux deux personnages principaux et leur relation est sympa. Je la recommande vivement aussi à tous ceux qui aiment les pays nordiques.

 L'avantage de Redtail's Dream est qu'elle est en libre accès ici : http://www.minnasundberg.fi/artd.php . L'inconvénient est celui de la barrière de la langue : elle n’est disponible qu'en anglais et en finnois. Mais elle reste compréhensible même avec un anglais moyen tel que le mien.
  
---------------------------------

Valérian et Laureline, présenté par Calika. 

Valérian et Laureline c'est l'histoire de deux aventuriers du temps écrit par Pierre Christin et dessiné par Jean-Claude Mézières (sans oublier Évelyne Tranlé aux couleurs). 
 
Valérian fait partie du service Spatio-Temporel de Galaxity, capitale de l'empire galactique terrien, il a pour mission de parcourir l'espace et le temps pour maintenir les intérêts de Galaxity avec pour mot d'ordre de ne pas intervenir sur le court de l'histoire. Malgré cette règle de base, il rencontre Laureline au moyen-âge qui l'aide à s'en sortir, elle est intégrée au Service-Temporel de façon exceptionnelle. Laureline a souvent un rôle important dans leurs aventures, elle garde malgré tout un attachement nostalgique à la terre et ses richesses durant ces voyages loin d'elle. 

Cette bande dessinée publié pour la première fois en 1967, est un précurseur du genre, elle a beaucoup inspiré le monde de la science-fiction et n'a pas pris une ride sur les thèmes qu'elle peut aborder. On peut lui trouver quelques éléments "clichés" du genre ayant été souvent reprit. 
Valerian et Laureline a été adapté en anime en 2007, et fera l'objet du prochain film de Luc Besson "Valerian" prévu pour 2017. 
Pour l'anecdote, Jean-Claude Mézières fait partie des dessinateurs engagés par Luc Besson pour "Le Cinquième Elément". Luc Besson aimait beaucoup les petits taxis volant que J-C Mézières incluait dans les décors et qui apparaissent également dans Valérian et Laureline, le scénario du film est remanié et le personnage principal, Korben Dallas, devient chauffeur de taxi… étrange.

---------------------------------

Ainsi s'achève les présentations. Je vais finir cet article en parlant brièvement des différents formats de la bande-dessinée (considérée comme art graphique) :

 - les bandes dessinées, dites franco-belges (par exemple Tintin, Astérix, Spirou..) sont souvent de grand format, avec couverture cartonnée de 44 à 48 pages en papier de bonne qualité. En général, chaque album à une intrigue, un début, une fin ou alors c’est une page, pour une mini-histoire. 

- les comics, d’origine américaine, racontent très souvent des histoires de super-héros (les éditeurs les plus connus étant DC Comics et Marvel). Publié sous forme de petits fascicules d’une 30aine de pages à couverture souple, ils sont par la suite réédités sous trade paperback, c'est-à-dire sous forme cartonnée regroupant plusieurs numéros. 

 - les romans graphiques, format encore méconnu et provenant d’éditeurs alternatifs, ils sont destinés à un public plus adulte. C’est d’ailleurs pour éviter la connotation enfantine des BD ou comics qu’ils sont appelés ainsi. Ils contiennent aussi souvent plus de pages qu’une BD ou comics classique. 

 - les mangas, venant tout droit du Japon, ils sont très reconnaissables avec ses personnages aux grands yeux et sa lecture à l’envers. D’une 100aine de pages, ils sont généralement imprimés en noir et blanc avec des jeux de trames pour faire ressortir les niveaux de gris différents. 

- les webcomics, désignent un format consultable sur internet et pouvant reprendre tous les formats vus au-dessus. Souvent crée par des artistes n’ayant pas les moyens de se faire éditer.

Et voila, merci d'avoir lu jusqu'au bout, j'éspère que vous aurez découverts des choses. Nous pouvons dire merci à Calika, Galitéa, Phtalo et Sourpepper pour leur collaboration. Et n'oubliez pas, que n'importe quel membre d'Imagine peut contribuer au blog via des articles collaboratifs ou même des articles complets. Si vous avez des idées, n'hésitez pas à les proposer ici :
http://imagine-art.graphforum.com/t2597-participez-a-la-redaction-du-blog

You Might Also Like

1 commentaires

  1. Il est trop bien cet article!Pépé je te retrouve pas mal dans ce que tu présentes. La première est celle qui m'intrigue le plus, j'irai peut être voir ca plus en détail.
    Fuzzy

    RépondreSupprimer

NOTRE FORUM

http://imagine-art.graphforum.com/

Abonne-toi vieux crouton

NOTRE DEVIANTART

http://imagine-forum.deviantart.com/