- Il n'y a que Maille qui m'aille - Interview de Mÿmÿ

11:51:00

Signé la casserole à moustache.

J’ai récemment dépoussiéré mon costume de journaliste, ciré mes souliers et ma moustache velue avant d’aller interviewer une jeune artiste que j’avais interpelé sur DeviantArt un peu plus tôt.
*hum hum, s’échauffe la voix*
- Pour commencer, parle-nous un peu de toi ; ton prénom, ton âge, ton lieux d’habitation, tes études, ta vie, tes animaux de compagnie, …etc ?

Mon prénom est plutôt classique et très porté du coup Mÿmÿ (prononcé Maille-Maille) me convient très bien. En ce qui concerne mon âge, physiquement je ne le fais pas et on a tendance à me croire encore au lycée.
J'habite Clermont-Ferrand en ce moment, bien que je bouge et déménage assez souvent. Alors qu'on nous imagine comme des paysans, je vous rassure, nous avons le droit à la même technologie que tout le monde.(Ah les clichés ont la dent dure !)
J'ai fait des études courtes, 3 ans après le BAC car je me voyais mal faire plus. Un an à Bellecour école d'Art section Animation 3D et 2 ans au CESAN pour apprendre les arts narratifs soit la BD et l'illu. Je pensais pouvoir faire de la 3D mais mon cerveau n'a pas bien intégré la chose du coup je suis revenu vers mon premier amour.
Enfin, j'ai deux chats mâles : Figaro et Horion, qui sont d'ailleurs le jour et la nuit. Le premier est clairement un chat de sorcière : Le poil long et noir, chantant dès la nuit tombée, pot de colle et braillard. Tandis que le second est en mode "mute", plus indépendant mais totalement accro aux friandises pour chat.- Tu m’avais parlé que tu commençais tout juste ta carrière « d’illustratrice professionnelle », comment ça se passe exactement ? Comment passe-t-on du statut amateur à professionnel ?
Sur le papier, il suffit d'aller à l'URSSAF et de remplir son dossier pour obtenir un numéro de SIRET et s'inscrire à la MDA ou AGESSA.
Dans les faits, c'est plus flou. Il faut d'abord se faire connaitre, faire des rencontres, envoyer des book, être sans cesse sur les réseaux sociaux sans oublier les professionnels. Faire un book, le refaire ou ajouter de nouvelles choses.
Enfin les gens surtout vous considèrent professionnel si vous avez un book à la hauteur ou si vous avez déjà été édité, réalisé des demandes dans le cadre d'une boîte ou d'un organisme, ou bien si vous êtes susceptibles de convenir à leurs attentes. C'est ce qui fait la différence entre un amateur confirmé et un professionnel. L'amateur confirmé va présenter ce qu'il fait. Le professionnel va montrer ce que son interlocuteur veut. C'est très subtil et ça devient évident seulement lorsqu'on y a été confronté.
- Penses-tu pouvoir vivre de l’illustration ou bien tu as d’autres activités qui te rapporte des soussous dans le porte-monnaie ?
J'aimerai pouvoir en vivre. Je sais que ça peut être difficile mais pas impossible. Pour le moment, mes illus m'apportent des petites rentes et avec les salons, ça me permet d'avoir quelque chose de correct.
Du coup à côté, je suis devenue récemment Animatrice Périscolaire afin d'avoir des rentes régulières. Ça me permet de conjuguer les deux.
- Et plus spécifiquement, sur ton DeviantArt on trouve uniquement des illustrations, tu pratiques autre chose en secret ou bien tu te consacres entièrement au dessin ?



Je poste uniquement sur DA ce que je considère comme abouti ou pas trop mal. À côté je gribouille beaucoup d'états d'âmes et d'humeur sous formes de strips, je fais pas mal de croquis pour moi. Mais je ne les met pas sur mon DeviantArt car j'ai l'impression que ce n'est pas la bonne plateforme d'une part mais aussi parce que c'est pas super chiadé. J'ai pas l'impression que ça va intéresser les gens. Quand je vois tout ce qui passe sur le net, dont des centaines d'artworks plus beaux les uns que les autres, je me sens pas très fière de ce que je ponds. Le regard des gens m'importent beaucoup et j'ai peur qu'ils viennent à se dire " Mais en fait, celle-là elle sait pas dessiner, elle fait de la merde. " Du coup je fais mon égoïste et je garde ça pour moi. A côté, j'ai des projets BD. J'en ai présenté un à des pro il y'a 2 ans, je le trainais depuis le lycée du coup l'histoire n'était pas transcendante mais j'ai essayé. Vu les retours j'ai préféré l'avorter et le laisser de côté en espérant qu'un jour j'ai l'illumination. Je garde tout de même les personnages auxquels je suis très attaché.
En ce moment, j'ai deux projets jeunesse à développer. Le premier est en phase de recherche graphique, je pinaille pour un perso principal du coup ça ralentit beaucoup ma démarche. Le second est en cours d'écriture.
Enfin, quand j'ai pas envie de dessiner j'écris. Soit pour moi, soit pour des fanfics. Ça fait du bien aussi.
- As-tu déjà édité ou réalisé des demandes spécifiques ? Si oui, quel est le projet qui t’as le plus plu ? J'ai eu la chance de pouvoir réaliser une affiche de convention. Ça parait pas grand-chose mais en tant que jeune professionnelle c'était vraiment un sujet qui me tentait, surtout quand c'est " à domicile " et que le salon parle d'un thème qui me tient à cœur et que je partage, soit la culture geek et nippone. Ça m'a d'autant plus motivé pour faire quelque chose de bien et qui donne envie aux gens de se déplacer pour ce salon qui était la Clermont Geek Convention.
Bon après il y'a toujours cette petite appréhension de comment va réagir le public mais dans sa globalité, mon travail a été apprécié. J'espère avoir la chance de renouveler cette expérience.

A côté, et pour un autre festival "Animageek", j'ai pu me pencher sur la création d'une mascotte ainsi que ses dérivés. La mascotte étant une demoiselle chibi, je me suis amusé avec elle. J'ai pu accentuer les gestes, émotions, varier les tenues. Ça a été très facile de lui trouver facilement une personnalité.
En ce moment, des potes ont lancé leur magasine nommé le " Wanted Mag ". C'est un petit mag, qui j'espère deviendra grand, et qui surtout met en avant le "MANFAH". Petit nom créé par l'équipe, il regroupe toutes les grandes formes de BD connues aujourd'hui : BD franco-belge, comics et Manga, mais digéré et adapté par la nouvelle génération. Aussi bien dans la forme que dans le fond. Ils m'ont demandé à ce que je participe du coup, on verra bien, surprise ^^
- Et quand est-ce que tu as commencé à dessiner ?
Comme beaucoup de gens, j'ai commencé enfant mais je me suis mise plus sérieusement au dessin à partir de 12 ans.- Avec quel logiciels et matériel travailles- tu ?



Photoshop principalement. Je m'étais mise à Paint Tool SAI mais il ne marche pas aussi bien sur les MAC du coup, j'ai dû trouver des alternatives de brushes et de réglages du côté d'adobe. Je ne cache pas que je suis plus à l'aise en tradi. Je ne séparerai jamais d'un bon crayon ou d'un col-erase. J'aime bien le BIC, le pentel, l'aquarelle et les crayons de couleurs.
- Où trouves-tu ton inspiration (artistes, lieux, rêves..etc) ?
Tumblr et les blogs ont de très jolies perles. DA en a aussi, mais elles se raréfient je trouve. J'adore découvrir de nouveaux artistes mais ils sont plus des références visuelles techniques.
Au final, je trouve plus mon inspiration dans des concepts, des idées, et aussi dans mes rêves puisque mes deux projets de BD sont basés dessus. Mon inspiration vient vraiment selon mes envies du moment (quand j'en ai ) et j'ai souvent des périodes.
J'aime me balader dans les méandres de l'internet mais il ne faut pas non plus oublier la vie de tous les jours qui regorge de situations et de personnages ! Et concernant tes personnages tu dis, tu aurais un exemple concret ? Est-ce que un (ou plusieurs) de tes personnages est (sont) inspiré(s) de ton entourage ?
Mes personnages de projet sont majoritairement des enfants ou des ados pour le moment, aussi je m'inspire surtout de mon expérience personnelle. Après je travaille à côté dans un milieu entouré d'enfants aussi ça me permet de mieux les cerner dans leur façon d'être et dans la façon dont ils s'expriment. Se confronter à la réalité remet les pendules à l'heure où l'on a parfois des personnages trop idéalisés ou tranchés.
En général, j'observe plus les gens que je ne les dessine et je m'inspire aussi bien de mon expérience que de celles des autres, ou de ce qu'ils veulent bien me raconter.
Après de façon plus large, nous sommes tous des personnages, et certains sont parfois plus accentués que d'autres, que ce soit par un trait physique on de caractère.
J'ai vu par exemple une jeune femme dans un RER parisien au look totalement années 20. C'était sa tenue de tous les jours, elle était entouré de ses copines et bavardait avec elle de façon totalement naturelle. Elle m'a marqué et je l'ai trouvé très classe.
- Autre chose à dire?
J'aime le jaune, les maki et les moustaches !
Sur cette magnifique conclusion (et surtout sur le dernier mot :D) s'achève cette interview, j'espère que vous avez apprécié ! Un grand merci à Mÿmÿ pour sa patience, on ne peut que lui souhaiter bon courage pour la suite. Et puis un dernier dessin pour la route comme Halloween approche haha !


Ah et j'allais oublier, retrouvez Mÿmÿ sur différentes plateforme :
DeviantArt | Facebook | Blogspot









You Might Also Like

2 commentaires

  1. Très belle interview !
    Je vais de ce pas découvrir le DeviantArt de Mÿmÿ :)

    RépondreSupprimer
  2. Interview très complète, merci à vous deux, ça pourra un intéresser plus d'un je pense =)

    RépondreSupprimer

NOTRE FORUM

http://imagine-art.graphforum.com/

Abonne-toi vieux crouton

NOTRE DEVIANTART

http://imagine-forum.deviantart.com/